Le Grand Conseil prend position pour un arrêt des renvois en Italie

Le Collectif R salue la position courageuse du Grand Conseil en faveur d’un arrêt des renvois en
Italie et d’une prise en compte des situations personnelles dans le cadre des Accords de Dublin. Par
68 voix contre 57 et 2 abstentions, le Parlement vaudois a voté mardi une résolution déposée par le
député Serge Melly (Vaud libre).
La victoire est encore plus nette que lors du vote du 31 mars dernier sur la résolution du PLR et de
l’UDC. Après la manifestation du 9 mai, qui a réuni 1500 personnes à Lausanne, cette décision
montre que la cause du Refuge Saint-Laurent trouve un soutien grandissant.
Le Collectif R se réjouit de ce que la majorité des députés vaudois n’ont pas cédé à la rhétorique
d’impuissance et de déresponsabilisation de la droite dure et du conseiller d’Etat Philippe Leuba.
Les Accords de Dublin ne doivent pas être une machine infernale broyant les destins humains des
personnes migrantes.
Le vote du Grand Conseil met le Gouvernement au pied du mur: le Conseil d’Etat doit dès
aujourd’hui suspendre les renvois en Italie et s’engager dans une négociation avec les autorités
fédérales. Il s’agit de mettre fin sans délai aux violations des droits humains découlant de
l’automatisme des renvois appliqués par les autorités fédérales et cantonales.
Au vu des circonstances, le Collectif R juge qu’une rencontre urgente avec le Conseil d’Etat
s’impose. Il n’est plus temps d’attendre d’hypothétiques garanties des autorités italiennes sur les
conditions de prise en charge des migrant-e-s dans ce pays. L’arrivée de dizaines de milliers de
réfugiés sur les côtes italiennes ces dernières semaines rend un tel processus totalement chimérique.